à l'espace B - Paris 19ème
Le samedi 28 janvier 2006
avec Medef Inna Babylone & Les Bécasses
Photo : Newo
Chronique : Yves MIB (sur le forum)

Commençons par le commencement: cette mini tournée est entièrement sous la responsabilité des Vieilles Salopes. Dans un souci de libre échange-isme, ces derniers ont décidé de rendre la monnaie à la pièce, suite à la Tournée du Baron de l'automne dernier. Et ben ma foi, le Baron n'a pas été déçu.
Sur une entame un jeudi matin, bon pied bon oeil, Jul arrive à l'heure chez moi, avec le Momo rangé sur le siège passager. Le Bubu, en homme surbooké qu'il est, était quand à lui parti en avion, avec Air France les avions qui volent plus haut sur de la musique douce. Bref, on enquille pour la nième fois cette fameuse A20, direction Paris. Hop hop hop, à peine le temps de prendre les cours de Wall Street lors de la pause entreprenariale rapide chez Quick (note de J: pour ceux qui comme moi ne sont pas fans de viande, essayez de trouver autre chose que leur soupe...) Toujours Plus Vite, et zou pla boum, trois flatulences plus tard, c'est à Paname qu'on débarque. RDV à l'espace B, sur les bords du XIX°, arrondissement de la plupart de nos concerts avortés avec les Vieilles Salopes (3 en 2 ans si nos souvenirs sont bons). B, c'est pour Blues. Un peu de Bunk va leur faire du bien...
Instant magique des retrouvailles avec les VS. Toujours aussi beaux, toujours aussi straight-edge, toujours debout, plus jamais à genou. Une douce impression de "en-fait-on-ne-s'est-jamais-quitté" flotte dans l'air. Le temps de se faire des gros câlins, et tout s'enchaîne: installation de la distro, installation du matériel, installation des bières, prise de balance, prise de bouffe, prises de bières. A ce propos, j'ai remplacé Alex VS à la batterie pendant les balances (retenu par d'autres obligations...). Ce fut, à titre personnel, un grand honneur, accompagné d'un grand frisson, que de voir pour la première fois de ma vie d'autres culs que ceux des trois petits cochons juju, bubu, momo (note de J: ben voyons...).
De 10 personnes, on passe très vite à une centaine, la salle est remplie, en avant! Les bécasses entament. Un peu moins bien que ça ne promettait pendant les balances même si Marion, la chanteuse, amène un côté seventies pas désagréable au set. Nous prenons le relais avec le Medef. Set plus fluide qu'au Caravan (difficile de faire pire en même temps!), nous expérimentons ce soir là une play list un poil plus dynamique. Certaines personnes réclament des morceaux, ambiance comme à la maison, très agréable. Enchaînent les VS. A domicile, c'est redoutable. Ailleurs aussi... Un set carton, RAS.
On peut pas vraiment dire que ç'ait été l'amour fusionnel avec le taulier. " Nia nia nia pas vos bières à l'intérieur", et "nia nia nia, il prend la moitié des entrées". Donc même si la salle fut remplie, l'organisation peut à peine défrayer les groupes tandis que ces derniers n'auront pas obtenu la moindre conso de la part du rade. J'en profite pour tailler une bavette avec Newo (Couteaux et Fleurs) et Yan Hardcore.
Fin de soirée chez Sarah VS, sa colloc de choc, Fab (un groupie/roadie des VS) et Minute, pas la chanson, le chat: crêpes salées au nutella, bières (note de J: ah? t'es sûr?), cigarette en chocolat... J'en ai profité pour écouter Britney Spears et Kyo. Parce qu'il n'y a rien de plus honteux que de critiquer des gens qu'on a jamais écouté. Résultat: Britney (1/10), Kyo (0/10). Je n'imaginai pas que Kyo soit aussi pourri et dégoulinant...